Formule 1 GP du Japon => Suzuka voit rouge


AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion


Formule 1 GP du Japon => Suzuka voit rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
sawatdee
VIP
VIP
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2398
Age : 34
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Formule 1 GP du Japon => Suzuka voit rouge Sam 7 Oct - 22:52


Felipe Massa partira en pole au Japon devant Michael Schumacher. Tout va bien chez Ferrari car les Toyota de Ralf Schumacher et Jarno Trulli feront écran devant les Renault de Fernando Alonso et Giancarlo Fisichella.

Comment peut-on appeler ça autrement qu'une paire de gifles ? L'ordre ressorti de la qualification japonaise est cinglant et Renault a les joues rouges. Ferrari a assené la première claque samedi après-midi, à Suzuka, et son pneumaticien Bridgestone la deuxième, par l'entremise de Toyota. Les R26 de Fernando Alonso et Giancarlo Fisichella s'élanceront de la 3e ligne dimanche (07h00 française), pour la 17e et avant-dernière manche du Mondial 2006.

La Scuderia est prête à tout dégommer avec ses boules noires magiques. Après un vendredi pluvieux qui a rappelé les difficultés hongroises et chinoises, le manufacturier nippon a sérieusement redressé la barre lors d'une deuxième journée sur le sec. Après le dernier entraînement matinal, le constat était partagé par chaque stand : propriétaire du nouveau record officieux de la piste, en 1:30.653, contre 1:31.540 à Kimi Räikkönen (McLaren) en 2005, Michael Schumacher allait être intouchable en qualification, à moins d'une surprise venue de l'autre rossa...

Jeu d'équipe chez Ferrari

Il ne fallait pas négliger cette possibilité, que Felipe Massa a brillamment traduite dans les faits, pour 0.112 sec, privant ainsi son leader d'un saisissant record : celui des pole positions réussies par un pilote sur un même circuit. A jamais, Michael Schumacher restera à la hauteur d'Ayrton Senna, parti lui aussi huit fois en tête d'une course, à Imola.

"J'étais à la limite", a commenté Massa. "Les pneus se comportent très bien. Nous avons toujours été compétitifs sur le sec et si vous regardez bien (top 4 Bridgestone), nous sommes bien placés pour la course..."

"C'est un super week-end jusqu'à présent, à part vendredi" , s'est exclamé Schumi. "On savait que ce serait sec aujourd'hui et demain. Nous sommes en 1ère ligne et les Renault en 3e ligne, c'est très bon ! Avec Felipe, c'est serré depuis le début du week-end mais franchement, on travaille ensemble..." L'allusion à l'actuel différend entre Alonso et Renault et à la liberté d'action de Fisichella en Chine est claire. Pour l'instant, le futur retraité, vainqueur à Monza et à Shanghaï, n'a aucun nuage au-dessus de sa 248 F1 et peut s'offrir un quadruplé final, comme en 2000.

En fin de séance, la perturbation est encore venue de Toyota. Après le ridicule de Shanghaï, la fière marque japonaise, éclipsée cette saison par Honda, a placé ses monoplaces aux 3e et 4e rangs, avec dans l'ordre Ralf Schumacher devant Jarno Trulli. Une certitude teintée d'un soupçon : les TF106 mèneront grand train grâce à leur Bridgestone mais peut-être pas longtemps. La soudaineté du regain, sur les terres du grand rival, demeure suspect et doit s'accompagner d'une stratégie agressive.

Briatore : "Massa est un petit garçon"

Chez Renault, le tableau n'est pas donc brillant, même si le système de départ pourrait à lui-seul suffire à dépasser les Toyota. Distancé de 0.77 sec, Alonso ne baigne pas dans la sérénité la plus totale. Il s'est même enfermé dans un rôle plutôt stérile -pour ne pas dire stupide- à l'attaque de la 3e partie de la qualification. En voyant les Ferrari rangées impeccablement en tête en bout de pit lane, Massa collant la boîte de vitesses de Schumacher, l'Ibère a entrepris de harceler le Brésilien en piste, afin de s'intercaler entre les Ferrari. Une intention que ce dernier a bien comprise et repoussée fermement.

Mais comme le champion du monde se plaint à peu près de tout depuis une semaine, avant d'apporter des démentis en série en conférence de presse ou dans des communiqués, il a branché sa radio pour se lamenter. "Laisse-le filer!", lui a répondu Rod Nelson, son ingénieur. L'as des Asturies espère avoir été entendu des commissaires de la FIA, mais ces derniers ne devraient pas mordre à l'hameçon. Il n'y avait pas obstruction et l'Espagnol n'obtiendra pas réparation de l'injuste épisode de Monza.

Après coup, Flavio Briatore a dit qu'il protesterait auprès de Charlie Whiting, directeur de course à la FIA. "Nous parlerons à Charlie, mais rien ne se passera. Nous savons tous déjà quelle sera la réponse", a poursuivi le directeur général de l'équipe. L'Italien a aussi eu des mots blessants pour Felipe Massa. "C'est un enfant, un petit garçon. Petit dans tous les sens du terme" , a-t-il jugé. Ça ne vole pas haut à Suzuka.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-predators-nty.forumactif.com

Formule 1 GP du Japon => Suzuka voit rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Upload tes images

Merci de bien vouloir respecter les règles suivante : Générales | Présentations | Commandes | Faq .

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valange-Design © :: < Communauté | Discussions | Divers > :: Sports :: Formule 1 -
Bookmark and Share