Valange-Design ©
Welcome sur valange-design

Pas encore inscrit ???

Ben qu'attendez vous pour nous rejoindre et découvrir ce que vous ne pouvez pas voir en tant qu'invité ??



 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Sujets similaires
Sondage
Design V4
Je préfèrais la V3
7%
 7% [ 9 ]
J'aime pas
4%
 4% [ 6 ]
J'aime bien
10%
 10% [ 14 ]
J'adore
13%
 13% [ 17 ]
Je trouve ca magnifique
66%
 66% [ 88 ]
Total des votes : 134
Navigation

Forum

Connexion

Déconnexion

S'inscrire

Rechercher

Championnat

Topsite

Bienvenue dans le monde de Valange
http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" src="http://img102.imageshack.us/img102/6981/lecteurmp37ho.swf" width="380" height="85" type="application/x-shockwave-flash" quality="high">

40 000 abonnements résiliés face aux coûts de la Hadopi anglaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
yop
Animateur
Animateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6094
Age : 51
Message Perso : zen bien ce fofo clin d'oeil
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: 40 000 abonnements résiliés face aux coûts de la Hadopi anglaise Dim 3 Jan - 16:05
Après la
France, le Royaume-Uni tente de chiffrer le coût de la nouvelle politique
antipiratage dans le cadre d'une étude d'impact..

Cette étude d’impact
s'attache à calculer les coûts économiques du «
Digital Economy Bill », sorte de plan législatif numérique qui inclut notamment
un régime de riposte graduée. Selon les auteurs du rapport, Lord Young et Lord
Davies, le volet répressif du DEB, fondé sur la riposte graduée, pourrait
alourdir la facture internet annuelle de 25 £. Les temps étant durs, ce rapport
parlementaire estime même que 40 000 abonnés pourraient résilier leur contrat
pour ne pas supporter cet excès de sel dans la facture. En tout, les
consommateurs pourraient avoir à payer entre £290 et £500 millions de plus pour
éponger les frais générés par cette politique pénale qu'il faut bien financer
d'une manière ou d'une autre.

En face, les auteurs du rapport estiment que l’industrie devrait récupérer 1,7
milliard de £ (et £350 millions en revenus fiscaux, pour le gouvernement). Un
transfert de charges et de ressources qui sera loin d’être neutre.

Des chiffres flous, le liaison heureuse entre piratage et achat

Dans l’étude d’impact, les auteurs avancent des camions de chiffres fournis par
l’industrie du contenu (comme en France),
en reconnaissant dans le même temps un problème de fiabilité dans la méthode
employée pour leur construction. Le rapport admet dans le même temps que la
liaison entre baisse du piratage et hausse des ventes est toute théorique,
soumises à controverse. Au contraire, on considère qu’il peut y avoir des
retombées positives dans le partage (illicte) de fichiers, les pirates d’hier
étant aussi acheteurs de produits qu’ils apprécient (« sampling effect
»). Un phénomène amplifié par le bouche à oreille et les usages de masse que
procure Internet (« network effect »).

Outre-manche, les FAI qui évoquent une punition collective apprécient peu ce
futur régime de riposte graduée à l’anglaise qui dit être examiné au parlement
en 2010 : des FAI contraints d’envoyer des lettres aux abonnés accusés d’avoir
illégalement téléchargé des fichiers, une procédure qui pourra déboucher sur
des restrictions des débits voire des déconnexions pures et simples.

Le politique s’est rapidement incrusté dans ce débat économico-juridique.
Jeremy Hunt, conservateur, a réagi dans les colonnes du Times : « il est
extrêmement injuste que le parti travailliste espère que des millions de
clients innocents aient à payer chaque mois en raison des actes d’une minorité.
De leur propre aveu, cela rendra l’accès internet inabordable pour des dizaines
de milliers de personnes, ce qui va à l’encontre de la politique
gouvernementale visant à stimuler la participation sociale des communautés
défavorisées
».

La question des coûts de la Hadopi en France

En France, la question des coûts a été cuisinée sous toutes ses saveurs. Côté
Culture, on a minimisé l’impact budgétaire d’Hadopi, en prévoyant 5,3 millions
pour 2010 et 6,7 millions pour 2009. Dans un rapport du CGTI, on table plutôt
sur 100 millions. À Bercy, 60 millions. Ces différences sont aussi polluées par
l’interprétation de la jurisprudence constitutionnelle : alors que les FAI
estiment qu’ils n’ont pas à financer ce qui relève du budget public (la
politique pénale, etc.), le ministre de la Culture considère que les
intermédiaires techniques vont faire des économies importantes de bande
passante. Une économie qui rendrait beaucoup moins pénibles les coûts de la
Hadopi…


sources : PC IMPACT



Revenir en haut Aller en bas
thewhale
Moderateur/rice
Moderateur/rice
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16670
Age : 55
Message Perso :

Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: 40 000 abonnements résiliés face aux coûts de la Hadopi anglaise Dim 3 Jan - 16:27
et oui ca coute des sous lol!
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.valange-design.com/
ymag
Animatrice
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3710
Age : 48
Humeur : tjrs cool mais avec du caractere
Message Perso :

Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: 40 000 abonnements résiliés face aux coûts de la Hadopi anglaise Mar 5 Jan - 8:54
toujours une question de sous encore dans tous les sens du terme c'est pas juste
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 40 000 abonnements résiliés face aux coûts de la Hadopi anglaise
Revenir en haut Aller en bas

40 000 abonnements résiliés face aux coûts de la Hadopi anglaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Upload tes images

Merci de bien vouloir respecter les règles suivante : Générales | Présentations | Commandes | Faq .

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Valange-Design © :: < Communauté | Discussions | Divers > :: Actualités & infos :: Europe -
Bookmark and Share